Vous trouverez ci-dessous des informations sur nos applications les plus populaires des sociétés onshore et offshore européennes. Elles sont, à juste titre, dénommées Onshore European Companies (résidents fiscaux) et Offshore European Companies (non-résidents) pour faciliter la comparaison. Notez que les deux types de structures européennes offrent des schémas d’optimisation fiscale, chacun avec sa propre approche.
Création de sociétés onshore et offshore en Europe

Sociétés Onshore et Offshore en Europe

L’Europe Onshore

Société résidente fiscale
  • Dans les pays à forte fiscalité onshore, les taux d’imposition peuvent être réduits au minimum grâce à des décisions anticipées en matière fiscale ( Pays-Bas ). Ou à l’aide de structures sophistiquées de réduction des impôts, comme en  Autriche .
  • D’autres pays ont un impôt sur les sociétés fixe et bas. Ceci permet une approche plus simple de la structuration des entreprises ( Chypre ,  Lettonie ).
  • Les numéros de TVA sont disponibles pour toutes les sociétés résidentes fiscales. Ils sont plus faciles à acquérir et à maintenir dans des pays tels que  Chypre ,  Lettonie ,  Pays – Bas ,  Pologne .
  • Des conventions de double imposition peuvent être appliquées avec une société résidente fiscale. Ceci pour réduire ou éliminer la retenue d’impôt sur les dividendes, les intérêts et les paiements de redevances.
  • Les exigences en matière de substances s’avèrent essentielles dans les situations de planification fiscale. Ainsi que pour l’approbation de la résidence fiscale.
  • Applications les plus populaires:

Général Trading avec TVA
Société holding avec revenu de dividendes
Holding d’actifs et de biens immobiliers
Société de redevance

L’Europe Offshore

Société non-résidente
  • 0% d’impôt réalisé grâce à des régimes fiscaux territoriaux (par exemple,  Gibraltar ) ou à des sociétés en commandite non résidentes au  Royaume – Uni , en  Écosse , au  Danemark ).
  • Un taux d’imposition effectif de 3 à 5% peut être atteint en utilisant les  structures de l’Agence  (par exemple,  Royaume – Uni ,  Chypre ou  Irlande ).
  • L’enregistrement de la TVA pour les entreprises non-résidentes est compliqué. Si un numéro de TVA est requis, nous vous suggérons d’acheter une société d’étagère avec TVA, par exemple en  Irlande.
  • Les exigences relatives aux états financiers sont simplifiées ( sociétés d’agences irlandaises et britanniques ) ou pas du tout requises (par exemple,  Scottish Limited Partnership ).
  • L’administration de l’entreprise est plus facile et moins coûteuse, en particulier pour les entreprises qui n’ont pas besoin de déclarer la TVA.
  • Applications les plus populaires: Trading général si la TVA n’est pas requise

Trading en tant que  société d’agence
Holding d’actifs et de biens immobiliers
Société Holding

A retenir

Détrompez-vous : les stratégies offshore fonctionnent toujours. Et les structures offshore sont bel et bien vivantes. Cependant, avec les répressions et une offensive mondiale vers la transparence fiscale, il est de plus en plus important d’inclure les structures onshores dans votre plan global offshore.

Comme la réputation de votre société est plus important que jamais — “grâce” aux évadés fiscaux, blanchisseurs d’argent et autres — créer une société onshore devient une nécessité.

Adopter une stratégie onshore-offshore est aujourd’hui la route à suivre.

Pour de plus amples informations sur les juridictions offshore traditionnelles, lisez notre site spécialisé sur ce sujet.